Les Aventures de Lisa (1)

Publié le

Salut la Terre,

Il y 4 mois une nouvelle recrue made in Germany est arrivee pour travailler avec nous.  Aujourd'hui nous sommes donc 2 expats entourees de 30 locaux.  Ca fait du bien de partager le quotidien professionnel avec une personne de la meme culture (Ou presque).   Nous sommes evidement devenues des amies, et nous  nous voyons egalement en dehors du lieu de travail.

Lisa n'avait jamais foutu les pieds ici et n'avait aucune idee de ce qu'il l'attendait.  Allemande, tres bien eduquee, pleine d'energie, intelligente et en plus tres jolie, elle voulait s'integrer plus que jamais au systeme hongkongais et devenir copine avec toutes les collegues locales.  Quelques jours apres son arrivee, je lui ai donnes quelques conseils sur le fait que devenir tres proches des collegues hongkongais etait bien pour son integration et pour qu'elle se fasse un peu a leur culture, mais d'un autre cote, les hongkongais etant des etres tres curieux , qui posent desfois des questions limite indecentes, cela pouvait devenir dangereux car trop de contacts = ils ne vous lachent plus la grappe et veulent tout savoir tout partager avec vous.   Lisa, n'a pas ecoute mes conseils et au bout de quelques semaines, elle n'a plus eu de vie de privee car les amis collegues croyant bien faire, ne la laissaient plus respirer et l'ont complement envahit.  Elle est revenue vers moi pour me redemander conseil , alors je lui ai dit qu'il fallait etre honnete avec eux et leur expliquer qu'elle voulait un peu de tranquilite.  Ce qu'elle a fait et le message est bien passe.

 Et puis qq tps plus tard, un nouveau collegue local a ete embauche et son bureau se trouve juste a cote de celui de Lisa.  Le premier jour, elle m'explique qu'elle n'en peut plus de son nouveau voisin parce qu'il rotte tous les 5 min et que ca lui donne des nausees.  Alors elle me demande que faire ?

1) Lui dire franchement que c'est deguelasse et que rotter c'est malpoli (en tout cas chez nous)?

2)  Tousser fortement a chaque rot pour montrer que ca la derange ?

3) Lui lancer un regard qui tue a chaque rot ?

4) Rien dire

Je lui dis que l'option numero 4 est de loin la meilleure  solution etant donne que le rot ici est tout a fait naturel, que les hommes et les femmes rottent toute la journee, partout meme a qq centimetres de vous dans le metro ou dans l'ascenseur. C'est culturel, on ne peut rien y faire, faut vivre avec le rot des autres, meme si en plus du bruit, vous pouvez sentir qq odeurs de nouille fries ou autres... (CA depend de l'heure du rot...)

L'autre jour, en arrivant au bureau, Lisa me dit :

"Je comprends pourquoi tu t'es achete un deux roues...  Les transports en communs malgre leur proprete restent remplis de gens degoutants. "

Moi : Ah bon ? (sachant tres bien ou elle voulait en venir)

Lisa : Oui, ce matin j'essais assise a cote d'une fille qui etait entrain de se couper les ongles des pieds et ca volait dans tous les sens. Hier j'etais assise a cote d'une fille qui s'eclatait les boutons devant son miroir, et avant hier j'etais assise a cote d'un gars qui se coupaient les ongles des mains.

Moi : Welcome to Hong Kong... La meilleure chose a faire quand on prend les transports communs a HK, c'est de s'acheter un Ipod ou autre mp3 et ecouter de la bonne musique afin de ne pas entendre le "clip" du coupe ongle et les rots des voisins.  De meme je te conseille de te mettre a lire tout en ecoutant la musique comme ca tu restes dans ton monde et tu ne vois plus rien autour de toi.

Lisa : Well noted...

Il y a des attitudes et comportements que les occidentaux ont du mal a se faire au debut. C'est vrai que les hongkongais font parfois des choses hallucinantes (Pour moi se couper les ongles des pieds et des mains reste la chose la plus degueulasse a laquelle je ne me ferais Jamais, d'ailleurs quand ca arrive, je change de place , vraiment cela me donne la nausee et j'ai des pulsion de violence donc vaut mieux que je m'en aille)

Ces differences, on le sait, il faut les accepter , ca fait partie de l'integration comme on dit, ca n'empeche pas que ca reste ecoeurant pour nous.

Lisa, est tres copine avec une collegue de bureau dont le mari a vecu 10 ans en France. J'ai demande a Lisa d'en savoir plus sur le cote ecoeurant des francais qui aurait pu choque ce monsieur.  Il a dit a lisa que rien ne l'avait choque en france.

Alors je me pose cette question. Et si un asiatique lisant ce blog pouvait me repondre ca serait sympa.

Bonne journee

Alex

 

Commenter cet article

Marie 29/09/2006 20:13

Ce n'est pas pour rien que Lao Tseu a dit "qui ne rote ni ne pete risque l'explosion"!!!! ;-)

Salut 28/09/2006 14:53

Hello ! L'année dernière, je suis parti à HK avec une bande de potes (on est tous asiatiques et nés en France)... on avait remarqué que les mecs rottaient sans gêne dans les bus ou dans les ferrys. A chaque rot, on se regardait et on ne pouvait pas s'empêcher de rire tout en nous disant "Mais c'est qui ? C'est abusé !".Au bout de quelques jours, on avait fini par comprendre que c'était naturel là bas... curieux, mais bon, voilà quoi, c'était bien marrant quand même !Pour les Hong Kongais, la France reste ce qu'il y a de mieux comme culture : la gastronomie, la qualité de vie. La langue Française est bien sûr très cotée .... lors du voyage, on parlait Français entre nous et cela attirait bien des regards. Dans le bus, je me suis fait harceler parce qu'ils ont découvert que je parlais le Cantonnais aussi : ça rejoint un peu ce que tu dis dans ton article : une avalanche de questions assez indiscrètes etc.Voili voilà ! Ton blog est cool ! See you ! Steeve

Sylvain 26/09/2006 01:43

Hier soir j ai vu mon premier marginal dans le MTR (au bout de six mois, n est-ce pas, alors qu en France c est monnaie courante). Il était vieux maigre, et moche, il portait un vieux short tout pourri, et transportait un jerrican coupé en deux, contenant un liquide noirâtre.A vrai dire je ne l avais pas vu tout de suite (ni même senti), mais tout à coup tous les chinois du coin ont fait une translation vers l extrémité opposée du wagon, en poussant des petits cris effrayés! Le monsieur venait de boire à son jerrican.... Il a immédiatement eu un banc pour lui tout seul le veinard!Tout ça pour dire que les marginaux existent comme partout, mais globalement il y a beaucoup moins de gens bizzares qu  ailleurs. Le chinois doit être moins névrotique que le gwailo :-)Roter est tout à fait poli ici. C est un signe de bonne santé il me semble. Tout est une question d éducation. Il est normal de:- manger le cartilage de porc- manger des pied de poulet- siroter son thé en faisant de grands bruits- demander cinquante fois si vous avez une petite amie...A mon avis, s intégrer dans un pays étranger, c est accepter ces comportements qui nous semblent bizzares voire dégoutants, et dans une certaine mesure les adopter (oui j avoue!! je fais slurpslurp en buvant mon thé!!!)

Perrine 24/09/2006 15:26

3 semaines que je suis arrivée en Chine à Wuhan, et j'ai aussi noté pas mal de reflexes chinois qui ont tendance à nous dégouter... Genre les crachats, entendre tous les jours, 50 fois par jour, Rouiiiik (raclement de gorge, aller chercher le truc bien au fond) - Ptou (on crache bien loin) - Plotch (la chose molle s'écrase sur le sol) ne nous laisse toujours pas indifférents... d'ailleurs bizarrement ces bruits sont suivis d'un "Beuuuurk" venant de chez nous... Les gens rotent surtout à table ici, puis le mec/la fille qui rote s'arrange pas pour faire dans la discrétion, la bouche bien ouverte et le plus fort possible, faut que ça se sache! Pour les ongles dans le bus c'est absolument impossible, en tous cas dans ceux que j'ai pu prendre jusqu'à maintenant: les bus sont en trop mauvais état et roulent trop vite, tu peux perdre un doigt tellement ca bouge! puis c'est tellement plein à craquer qu'impossible de se plier en 2 pour atteindre les orteils... Sinon il y a quelques jours je me suis vaguement mouchée en cours et la prof m'a lancé un regard bizarre... alors je sais que c'est très mal vu de se moucher et de remettre le mouchoir dans sa poche au japon, serait-ce la même chose en Chine...?

Elise 22/09/2006 22:17

Bon, je ne connais pas Hong-Kong et ne suis jamais allee en Asie. Je ne suis pas asiatique, meme pas d'origine. Mais j'ai etudie la culture japonaise pendant 2 ans dans le cadre d'un memoire de maitrise portant sur le realisateur japonais Yasujiro Ozu. Et, dans un de ses films, on peut assister a un concours de pets entre jeunes garcons assez ragoutant lui aussi. J'en ai d'ailleurs fait un chapitre dans mon-dit memoire. Il faut preciser que j'ai obtenu ma maitrise avec la mention tres-bien. Comme quoi mes histoires de pets japonais n'ont pas completement degoutees mon examinateur, lol!
Ceci etant dit, c'est sushis a la maison ce soir! Vous croyez aux coincidences vous?
Sinon, je tiens a te feleciter pour ton blog que je suis regulierement. Je suis moi-meme a l'etranger, mais en Europe et parfois le 'gap' culturel est deja enorme alors j'imagine ce que ca doit etre de vivre sur un autre continent, imergee dans une culture si eloignee de la notre...
Je te souhaite beaucoup de courage et te trouve tres volontaire et tres forte...
Voila j'arrete la mon eloge...